Voici dans une version numérisée à vérifier, le deuxième extrait du
Yangzhou shiriji 揚州十日記 de Wang Xiuchu 王秀楚
que nous allons travailler (passage entre crochets) :
 
入门,已有一卒拘数少妇拣拾箱笼,彩缎如山。见三卒至,大笑;即驱予辈数十人至后厅。留诸妇置旁室中,列二方几、三衣匠,
       [一中年妇人制衣。妇,本郡人,浓抹丽妆,鲜衣华饰;指挥言笑,欣然有得色。每遇好物,即向卒乞取;曲尽媚态,不以为耻。卒尝谓人曰:我辈征高丽,掳妇女数万人,无一失节者;何堂堂中国,无耻至此?呜呼!此中国之所以乱也。三卒将妇女尽解湿衣,自表至里、自顶至踵,并令制衣妇人相修短、量宽窄,易以鲜新。而诸妇女因威逼不已,遂至裸体不能掩盖,羞涩欲死者,又不待言也。换衣毕,乃拥诸妇女饮酒食肉,无所不为,不顾廉耻。一卒忽横刀跃起疾呼,向后曰:蛮子来!近前。]
 
[Version pdf avec le même passage tiré du manuscrit et de l'imprimé conservés à la
 
Nous allons maintenant aborder le
Yangzhou shiriji 揚州十日記 de Wang Xiuchu 王秀楚
 
Voici le premier extrait que nous allons travailler :

乙酉夏四月十四日,督镇史可法从白洋河失守,跄奔扬州,闭城御敌。至二十四日未破城前,禁门之内各有兵守;予住宅新城东,杨姓将守焉。吏卒碁置,予 宅寓有二卒,左右邻舍亦然,践踏无所不至;供给日费钱千余,将不能继。不得已,共谋为主者觞。予更谬为恭敬,酬好渐洽。主者喜,诫卒稍远去。主者喜音律、善琵琶,思得名妓以娱军暇。是夕,邀予饮,满拟纵欢;忽督镇以寸纸至,主者览之色变,遽登城,余众亦散去。
 
酉夏四月十四日,督鎮史可法從白洋河失守,踉蹌奔揚州,堅閉城以禦敵,至廿四日未破。城前禁門之內,各有兵守,予宅西城,楊姓將守焉。吏卒棋置,予宅有二卒,左右鄰舍亦然,踐踏無所不至,供給日費錢千餘。將不能繼,不得已共謀為主者觴,予更謬為恭敬,酬好漸洽;主者喜,誡卒稍遠去。主者喜音律,善琵琶 ,思得名妓以娛軍暇;是夕,邀予飲滿,擬縱歡,忽督鎮以寸紙至,主者覽之色變,遽登城,予眾亦散去。
 
Il figure avec des documents complémentaires dans le dossier n° 3 déposé sur Moodle et ici >> Echos du massacre de Yangzhou 3.pdf
 
Ajouts du 19/02/12 : table de converstion pour l'année 1645 tirée du
Qing dai Zhong Xi libiao 清代中西歷表
(Beijing : Zhongguo Renmin daxue, 1980), p. 73 : 1645.pdf
Carte de Yangzhou (A. Finnane, Speaking of Yangzhou. A Chinese City, 1550-1850). Harvard UP, 2004) :
 
 
 
Vous trouverez ci-dessous les premiers éléments nécessaires pour le cours de traduction qui reprendra le 17 janvier 2012. [NB. Ce sont les mêmes que sur Moodle, « Traduction littéraire : textes chinois »]
 
Ce dossier n° 1 propose des extraits de trois contes de Shi Chengjin 石成金 (1660 - ap. 1739) tirés du Yu hua xiang 雨花香 (n° 2 & n° 5) et du Tong tian le 通天樂 (n° 9) en rapport avec un thème que nous explorerons pendant tout le semestre : Echos du massacre de Yangzhou (I).pdf

C’est le premier volet d’un ensemble intitulé « Textes historiques en prose classique et romanesques en langue vulgaire  autour du Massacre de Yangzhou (1645) ».

Il sera complété par des extraits de romans historiques retraçant les événements qui ont marqué la chute de la dynastie Ming 明 (1368-1644) et l’avènement de la dynastie Qing 清 (1644-1911) et de passages du Yangzhou shiri ji 揚州十日記 de Wang Xiuchu 王秀楚, un survivant de cet épisode tragique de l’invasion mandchoue qui a laissé un témoignage poignant de ces dix jours de carnage. Différents autres textes en prose classique seront également vus pendant le semestre, notamment le « Yiyou Yangzhou cheng shouji lüe » 乙酉扬州城守纪略 de Dai Mingshi 戴名世 (1653-1713).

NB : le dossier n° 1 est complété par un document (8,6 Mo) proposant une reproduction du facsimilé d'une édition ancienne des trois contes (Shanghai guji, « Guben xiaoshuo jicheng » 古本小說集成). On le trouvera sur Moodle ; sa consultation est facultative.
Pour le cours du 17/01 (14h-15h30), prière de préparer le premier extrait (p. 3).
Pour le cours du 31/01 :
1. Revoir le passage travaillé le 24 en vous aidant du brouillon ci-joint et des indications qu'il porte :
2. Travailler le texte du dossier 2 (distribué en cours mardi 24).
En pdf ici > Dossier2-texte1.pdf.
 
NB. Le dossier 2 complet est accessible sur MOODLE (27/01/12)
 
 
Je vous rappelle que le mardi 4 octobre de 10h à 12h,
soit pendant l'heure de cours habituelle,
nous nous rendrons à la bibliothèque universitaire (Centre d'Aix)
pour y suivre une séance de formation
aux outils de la recherche mis à votre disposition par le S.C.D.

Présence obligatoire
Rendez-vous dans le hall de la bibliothèque à 10h précises
pour ceux qui n'assistent pas au cours précédent (parcours Monde chinois).
En cas d'impossibilité, prière de me contacter le plus rapidement possible.
Pierre.Kaser@univ-provence.fr
NB. Les étudiants de M2 désireux de suivre cette séance sont également cordialement invités.
 
A mardi...
 
 
Cette illustration est tirée d'une édition illustrée d'une adaptation dramatique du Jin Ping Mei 金瓶梅 intitulée Xiuxiang Jin Ping Mei zhuan 繡像金瓶梅傳 en 15 juan datant de la deuxième année Daoguang 道光 (1822) dont l’imprimé est conservé à la Sôkôdô bunko 雙紅堂文庫 (Tôkyô) [accès catalogue ici : http://shanben.ioc.u-tokyo.ac.jp/], tout comme un Di wu caizishi Shi Nai'an Shuihuzhuan 第五才子書施耐菴水滸傳 en 75 juan  de Jin Renrui 金人瑞 (Shengtan 聖嘆, 1608-1661) imprimé pendant l'ère Shunzhi 順治 des Qing.

Pour débuter le semestre en douceur, je vous propose de reprendre, dans un premier temps, le passage du Shuihuzhuan déjà vu à la fin du semestre précédent, dans la version qui en est proposée par Jin Shengtan. Pour ce faire, je vous invite à télécharger les trois pages suivantes : page 01 - SHZ01.pdf, page 02 - SHZ02.pdf, page 03 - SHZ03.pdf.

Le cours du mardi 18 janvier (14 h, salle A468) devra malheureusement s’interrompre à 15 h au lieu de 15h30. Nous nous rattraperons la semaine suivante (14h-16h) qui nous permettra de confronter différentes traductions de ce passage du Shuihu, dont celle du regretté Jacques Dars, avec le même passage dans le Jin Ping Mei.
 
J'en profite pour vous rappeler que Noël Dutrait n'assurera pas son cours du 18 janvier : voir l'annonce sur le blog du Département d'Etudes Asiatiques, ici.
 
 

 

La séance du 20 avril 2010 nous permettra de revoir la traduction des blagues du 30 mars et d'aborder le texte suivant :

CAO Xueqin 曹雪芹 (1715-1763), Hongloumeng 紅樓夢 [Shitouji 石頭記] (Chapitre 3, ext.)
 
寶玉看罷,因笑道:「這個妹妹我曾見過的。」賈母笑道:「可又是胡說。你又何曾見過他。」寶玉笑道:「雖然未曾見過他, 然我看著面善,心 裡就算是就相認識,今日只作遠別重逢,未為不可。」賈母笑道:「更好,更好!若如此,便相和睦了。」寶玉便走近黛玉身邊坐下,又細細打諒一番,因問:「妹 妹可曾讀書?」黛玉道:「不曾讀書,只上了一年學,些須認得幾個字。」寶玉又道:「妹妹尊名,是那兩個字?」黛玉便說了名字。寶玉又問表字,黛玉道:「無 字。」寶玉笑 道:「我送妹妹一個妙字,莫若『顰顰』二字極妙!」探春便問何出。寶玉道:「《古今人物通考》上說:『西方有石名黛,可代畫眉之墨。』況這林妹妹眉尖若 蹙,用取這個字,豈不兩妙!」探春笑道:「只恐又是你杜撰。」寶玉笑道:「除《四書》外,杜撰的甚多,偏只我是杜撰不成?」又問黛玉:「可也有玉沒有?」 眾人都不解其語。 黛玉便忖度著,因他有玉,故問我也有無。因答道:「我沒有那個,想來那玉亦是一件神物,豈能人人有的?」寶玉聽了,登時發作起癡狂病來,摘下那 玉,就恨命摔去,罵道:「什麼罕物!連人之高低不擇,還說通靈不通靈呢!我也不要這勞什子了!」嚇的地下眾人一擁爭去拾玉。賈母急的摟了寶玉道:「業障! 你生 氣,要打罵人容易,何苦摔那個命根子!」寶玉滿眼淚痕,泣道:「家裡姐姐妹妹都沒有,單我有,我說沒趣。如今來了這麼一個神仙似的妹妹, 也沒有,可知這不是個好 東西。」賈母忙哄他道:「你這妹妹原有這個來著,因你姑媽去世時捨不得你妹妹,無法可處,遂將他的玉帶了去了。一則權當殉葬之禮,進你妹妹之孝心;二則你 姑媽 之靈,亦可權作見了女兒之意。因此,他只說沒有這個,不便自己誇張之意。你如今怎比得他 ?還不好生慎重帶上?仔細你娘知道了。」說著,便向丫嬛手中接來,親與他帶上。寶玉聽如此說,想了一想,意大有情禮,也就不生別論了。
 

[Zhou Ruchang 周汝昌 (ed.), Hongloumeng. Bashihui Shitouji. Zhengzhou : Haiyan, (2004) 2006, pp. 44-45 ;  Le rêve dans le pavillon rouge. LI Tche-houa, ALEZAIS, J. (trad.), Paris : Gallimard, « La Pléiade » , 1981, T1, pp. 81-84]

Le texte est également téléchargeable sur Claroline [SINR3-HLM03.pdf]

 Extrait du Shouhu manjû 刪笑府 édité par Hiraga Gennai 平賀源内 (1728-1780) en 1776.

En préparation de l'après-midi du 23 avril pendant lequel j'interviendrai dans le cadre de notre pré-colloque sur « Traduire l'humour des langues et littératures asiatiques », je vous invite à vous interroger sur les six blagues suivantes et à tenter d'en fournir une traduction. Ce sont les versions que nous allons réaliser le 30 mars et le 20 avril qui seront présentées lors de mon intervention sur les « recueils d'histoires pour rire » (xiaohuaji  笑話集) de la période de transition Ming-Qing et leur influence au Vietnam, en Corée et au Japon :
 
1.  甲乙兩鄉人入城。偶吃醃蛋。甲訝曰。此蛋何以獨鹽。乙曰。我曉得了。是醃鴨哺出來的。 (笑府)

2.   有栽楊竿者。命童守之。旬日不失一株。主喜謂童曰。汝用心可佳。然何法而能不失。答曰。我夜夜拔來藏在家裡。 (笑府)

3.   有貧士餒甚。見市有鬻饅頭者。偽大呼仆地。主人驚問其故曰。吾性畏饅頭。主人因設數十枚于空室中。而閉士于內。冀相困以為一笑。久之寂如。乃啟門。見其搏食過半。詰之。則曰。不知何故。忽不覺畏。主人怒叱曰。汝得無尚有他畏乎。曰。無他。此際只畏苦茶兩碗。 (笑府)

4.   一 蒙 師 只 識 一 川 字 見 弟 子 呈 書 慾 尋 川 字 教 之 連揭 數 葉 無 有 也 忽 見 三 字 乃 指 而 罵 曰 我 諸 處 尋 你不 見 你 到 臥 在 這 里 (笑府)

5.   父 寫 一 字 教 幼 兒 明 日 兒 在 旁 父 適 抹 桌 即 以 溼 布畫 桌 上 問 兒 兒 不 識 父 曰 吾 昨 所 教 汝 一 字 也 兒 張 目 曰 隔 得 一 夜 如 何 大 了 許 多  (笑府)

6.   學 師 出 二 字 對 曰 馬 嘶 徒 對 牛 屎 師 曰 狗 屁 徒 起 而慾 行 師 曰 你 還 未 對 我 還 未 改 如 何 就 走 徒 曰 吾 對 的 是 牛 屎 先 生 改 的 是 狗 屁  (精選雅笑)
 

Le texte qui sera étudié pendant le cours de traduction du 23/03/10 est de Yuan Mei 袁枚 (1716-1798). Sur cet auteur vous pouvez consulter le dossier n° 4 du cours SINQ12/1 : sur Claroline, SINQ12QINR3, dossier SINQ12-04.pdf. Voir pages 7 et 8. 
 

Ce texte "Huang sheng jieshu shuo"《黄生借书说》est disponible en ligne notamment ici où vous trouverez le texte original (celui que nous allons traduire) en regard d'une traduction en chinois moderne ; vous pouvez également consulter avec profit un dossier en ligne très complet disponible à l'URL : http://www.hudong.com /wiki/《黄生借书说》.

 

Veuillez trouver ci-dessous le prochain texte au programme de notre cours du mardi (SINR3/1) ; nous devrions pouvoir commencer à le travailler ensemble le 9 mars :

這話出在弘治年間。有個河南進士。姓花名樞。表字中垣。娶過正夫人郝氏。夫婦卻喜同庚。極其相愛。但郝氏秉性端嚴。年至四旬之外。子息杳然。不容夫君蓄一婢一妾。以分糟糠之寵。花中垣口不敢言。心裡每抑鬱不快。一日獨坐書房中。呆呆痴想。飯也不思吃。茶也不思飲。連話也懶得開口。閉著雙眼。惟有長吁納悶。比著那泥塊人。只多這一絲氣兒。因口占四句。題于壁上。以寫心事云。

四十無兒心罔然。鄰嬰偶過見猶憐。

他年冢上泥三尺。 錢紙何人掛墓邊。

題罷。不覺汪汪淚下。正在那裡納悶。只見一個管家走進書房稟話道。有京報人在外邊。報老爺高升了。即把報單呈上。花中垣取過一看。乃是吏部推補司道官員。推花中垣補授福建驛傳道。已經命下。憑限甚促。即日便著赴任。花中垣看畢。分付管家。犒賞報人。留在外廂酒飯。隨即起身到內。向郝氏說道。我雖叨補方面。官職榮耀。人以為喜。我卻仔細想來。年已逾壯。膝下尚無丁男半女。行將為無祀之鬼。做官也是枉然。不如棄官削髮。倒也無牽無掛。郝氏聽罷。怒氣直沖上太陽。口裡亂嚷道。你說話好來得蹊蹺。做官不做官。憑你心上的事。就做官也與我沒相干。就不做官。也與我沒相干。我總則個孤苦之命。你要削髮。難道我不會削髮的。我曉得你肚裡。無非怨我不曾許你蓄些婢妾。稱心狂放。所以說出許多懊恨之語。我且喚醒了你。你命裡若該有子嗣。就不蓄婢妾。自然有後。你若命裡不該有子嗣。任君討了金釵十二行。只恐原作黃梁一夢。我今日便與你賭咒。自此誓不來拘管。也不隨你去赴任。聽憑你娶二位養子的夫人。日後做個有羹飯吃的鬼。我睜開眼兒看著。鬧吵了一回。氣吁吁走進內房。倒身便睡。嚇得花中垣面如土色。搓手頓腳。沒個理會。也去和衣而睡。所謂
 

人逢樂境增煩惱。話不投機半句多。

Il figure également page 6 d'un dossier intitulé [SINQ12-05suite.pdf] disponible sur Claroline, lequel propose le texte intégral de ce conte tiré du Shi'er xiao 十二笑 et une présentation de ce recueil de contes en langue vulgaire du XVIIe siècle.  

 
Voici le second texte que nous allons étudier ensemble dans le cadre du cours
Traduction littéraire chinoise (Textes pré-modernes, SINR3) ;
il s'agit d'un passage d'un essai inédit en traduction que Li Yu 李漁 (1611-1680)
a consacré aux femmes dans sa collection
Au gré d'humeurs oisives (Xianqing ouji 閑情偶寄) :
 
婦人讀書習字。所難只在入門。入門之後。其聰明必過於男子。以男子念紛。而婦人心一故也。導之入門。貴在情竇未開之際。開則志念稍分。不似從前之專一。然買姬置妾。多在三五二八之年。娶而不御。使作蒙童求我者。寧有幾人。如必俟情竇未開。是終身無可授之人矣。惟在循循善誘。勿阻其機。撲作教刑一語。非為女徒而設也。先令識字。字識而後教之以書。識字不貴多。每日僅可數字。取其筆畫最少。眼前易見者訓之。由易而難。由少而多。日積月累。則一年半載以後。不令讀書而自解尋章覓句矣。乘其愛看之時,急覓傳奇之有情節。小說之無破綻者。聽其翻閱。則書非書也。不怒不威而引人登堂入室之明師也。其故維何。以傳奇小說。所載之言盡是常談俗語。婦人閱之。若逢故物。譬如一句之中共有十字。此女已識者七。未識者三。順口念去。自然不差。是因已識之七字。可悟未識之三字。則此三字也者。非我教之。傳奇小說教之也。由此而機鋒相觸。自能曲喻旁通。再得男子善為開導。使之由淺而深。則共枕論文。較之登壇講藝。其為時雨之化。難易奚止十倍哉。十人之中。拔其一二最聰慧者。日與談詩。使之漸通聲律。但有說話鏗鏘。無重複聱牙之字者。即作詩能文之料也。蘇夫人說春夜月勝於秋夜月。秋夜月令人慘凄。春夜月令人和悅。此非作詩。隨口所說之話也。東坡因其出口合律。許以能詩。傳為佳話。此即說話鏗鏘。無重複聱牙。可以作詩之明驗也。其餘女子。未必人人若是。但能書義稍通。則在學諸般技藝。皆是鎖鑰到手。不憂阻隔之人矣。 婦人讀書習字。無論學成之後受益無窮。即其初學之時。先有裨于觀者。只須案攤書本。手捏柔毫。坐于綠窗翠箔之下。便是一幅畫圖。班姬續史之容。謝庭詠雪之態。不過如是。何必睹其題詠。較其工拙。而後有閨秀同房之樂哉。噫。此等畫圖。人間不少。無奈身處其地。皆作尋常事物觀。殊可惜耳。
 
[Vous en trouverez une version pdf sur Claroline : SINR3-2010-LI-Yu-1.pdf]
 
 
Voici des informations sur le cours du niveau master 1 que j’assurerai au second semestre de cette année universitaire :
 

SINR3/1 : Textes pré-modernes, mardi 14:00-15:30, salle A478.


Ce cours de l'UE SINR3-Traduction littéraire sera envisagé comme la poursuite de la découverte de la production romanesque chinoise en langue vulgaire des XVIIe et XVIIIe siècles entamée au premier semestre dans le cadre de l'UE SINQ12, mais aussi comme une introduction pratique aux problèmes que pose la traduction de cette littérature. Nous serons amenés à nous pencher sur des textes déjà traduits dont nous pourrons évaluer les traductions existantes, mais aussi sur des textes inédits en traduction. Le premier texte au programme sera l'extrait du Shuihuzhuan [SINR3-text-1.pdf] vu à la fin du premier semestre. Les textes suivants seront mis à disposition sur Claroline au fur et à mesure. 


NB. Le cours du 26 janvier se terminera à 15h00 au lieu de 15h30 ; je dois, en effet, participer à une réunion importante débutant à 15h. 


Pour vos demandes de rendez-vous ou de renseignements, prière de me contacter uniquement au mail suivant : Pierre.Kaser@univ-provence.fr

Voici deux textes pour notre cours du mardi 26 mai 2009.

Il s'agit, à nouveau, d'histoires de renardes.

1. PU Songling  蒲松齡 (1640-1715), Liaozhai zhiyi   聊齋誌異 ⦗汾州狐⦘ 

汾州判朱公者。居廨多狐。公夜坐。有女子往來燈下。初謂是家人婦。未遑顧瞻。及舉目。竟不相識。而容光豔絕。心知其狐。而愛好之。遽呼之來。女停履笑曰。厲聲加人。誰是汝婢媼耶。朱笑而起。曳坐謝過。遂與款密。久如夫妻之好。忽謂曰。君秩當遷。別有日矣。問。何時。答曰。目前。但賀者在門。弔者即在閭。不能官也。三日。遷報果至。次日即得太夫人訃音。公解任。欲與偕旋。狐不可。送之河上。強之登舟。女曰。君自不知。狐不能過河也。朱不忍別。戀戀河畔。女忽出。言將一謁故舊。移時歸。即有客來答拜。女別室與語。客去乃來。曰。請便登舟。妾送君渡。朱曰。向言不能渡。今何以渡。曰。曩所謁非他。河神也。妾以君故。特請之。彼限我十天往復。故可暫依耳。遂同濟。至十日。果別而去。

2. JI Yun 紀昀 (1724-1805), Yuewei caotang biji 閱微草堂筆記  (第一卷 •  灤陽消夏錄一) 
 

滄州劉士玉孝廉。有書室為狐所據。白晝與人對語。擲瓦石擊人。但不睹其形耳。知州平原董思任。良吏也。聞其事。自往驅之。方盛陳人妖異路之理。忽簷際朗言曰。公為官。頗愛民。亦不取錢。故我不敢擊公。然公愛民乃好名。不取錢乃畏後患耳。故我亦不避公。公休矣。毋多言取困。董狼狽而歸。咄咄不怡者數日。劉一僕婦甚粗蠢。獨不畏狐。狐亦不擊之。或於對語時。舉以問狐。狐曰。彼雖下役。乃真孝婦也。鬼神見之猶斂避。況我曹乎。劉乃令僕婦居此室。狐是日即去。

Une version pdf est disponible sur Claroline.


Le Taiping guangji 太平廣記 ou Vaste recueil de l’ère de la Grande Paix, commande impériale achevée en 981, propose quelque 6970 histoires tirées de 475 sources distinctes. Les juan 447 à 455 sont dédiés au renard.

L'histoire suivante (à travailler pour le 19/05) est la dernière du juan 451 : 

 

太平廣記 ‧ 卷第四百五十一 ‧ 狐五 ‧ 僧晏通

晉州長寧縣有沙門晏通修頭陀法。將夜。則必就藂林亂冢寓宿焉。雖風雨露雪。其操不易。雖魑魅魍魎。其心不搖。月夜。棲於道邊積骸之左。忽有妖狐踉蹌而至。初不虞晏通在樹影也。乃取髑髏安于其首。遂搖動之。倘振落者。即不再顧。因別選焉。不四五。遂得其一。岌然而綴。乃褰擷木葉草花。障蔽形體。隨其顧盼。即成衣服。須臾。化作婦人。綽約而去。乃於道右。以伺行人。俄有促馬南來者。妖狐遙聞。則慟哭于路。過者駐騎問之。遂對曰。我歌人也。隨夫入奏。今曉夫為盜殺。掠去其財。伶俜孤遠。思愿北歸。無由致。脫能收採。當誓微軀。以執婢役。過者易定軍人也。即下馬熟視。悅其都冶。詞意叮嚀。便以後乘挈行焉。晏通遽出謂曰。此妖狐也。君何容易。因舉錫杖叩狐腦。髑髏應手即墜。遂复形而竄焉。(出《集异記》) 

Petit rappel pour les absents au cours du mardi 5 mai : nous avons revu rapidement le premier des trois textes de Ji Yun 紀昀 (voir Claroline : SINR3-text-2-JiYun2.pdf, p. 1) et avons commencé le second (ib., p. 2). Il ne restait plus à voir que la fin :

 

 

[乃知數雖前定,苟能盡人力, 亦必有一二之挽回。又知人命至重,鬼神雖前知其當死,苟一線可救,亦必轉借人力以救之。蓋氣運所至, 如嚴冬風雪,天地亦不得不然。至披裘禦雪,墐戶避風,則聽諸人事,不禁其自為。]

 

Nous y reviendrons mardi 12 mai. Vous pouvez également préparer le troisième texte pour la même séance : 

 

[余兩三歲時,嘗見四五小兒彩衣金釧,隨余嬉戲,皆呼余為弟,意似甚相愛,稍長時乃皆不見。後以告先姚安公, 公沉思久之,爽然曰:「汝前母恨無子,每令尼媼以彩絲繫神廟泥孩歸,置於臥內,各命以乳名,日飼果餌,與哺子無異。歿後,吾命人瘞樓後空院中,必是物也。」恐後來為妖,擬掘出之,然歲久已迷其處矣。前母即張太夫人姊。一歲忌辰,家祭後,張太夫人晝寢,夢前母以手推之,曰:「三妹太不經事!利刃豈可付兒戲?」愕然驚醒,則余方坐身旁,掣姚安公革帶佩刀出鞘矣。始知魂歸 受祭,確有其事,古人所以事死如生也。]

 

Je vous donne rendez-vous à la Bibliothèque universitaire (1er ét., ERD Gao), à 14 h. 

Voici, ci-dessous, le texte chinois du texte (mal) traduit par Lucie Paul-Margueritte (née en1886) et Tcheng-Loh [Chen Lu] 陳籙 (né en 1877) dont il est question sur le blog de l'équipe « Littératures d'Extrême-Orient, textes et traduction » (LEO2T), ici et  :

 

  • 閱微草堂筆記 • 第一卷 • 灤陽消夏錄一  [I. 41] 余在烏魯木齊,軍吏具文牒數十紙,捧墨筆請判曰:「凡客死於此者,其棺歸籍,例給牒。否則魂不得入關。」以行於冥司,故不用朱判,其印亦以墨。視其文,鄙誕殊甚。曰:「為給照事:照得某處某人,年若干歲,以某年某月某日在本處病故。今親屬搬柩歸籍,合行給照。為此牌仰沿路把守關隘鬼卒,即將該魂驗實放行,毋得勒索留滯,致干未便。」余曰:「此胥役托詞取錢耳,啟將軍除其例。」旬日後,或告城西墟墓中鬼哭,無牒不能歸故也,余斥其妄;又旬日,或告鬼哭又近城,斥之如故;越旬日,余所居牆外,䰰䰰有聲,余尚以為胥役所偽;越數日,聲至窗外,時月明如畫,自起尋視,實無一人。同事觀御史成曰:「公所持理正,雖將軍不能奪也。然鬼哭實共聞,不得照者,實亦怨公。盍試一給之,姑間執讒慝之口。倘鬼哭如故,則公亦有詞矣。」勉從其議。是夜寂然。又軍吏宋吉祿在印房,忽眩仆,久而蘇云,見其母至。俄臺軍以官牒呈,啟視則哈密報吉祿之母來視子,卒於途也。天下事何所不有?儒生論其常耳。余嘗作《烏魯木齊雜詩》一百六十首,中一首云:「白草颼颼接冷雲,關山疆界是誰分。幽魂來往隨官牒,原鬼昌黎竟未聞。」即此二事也

 

Quand les cours auront repris (!), nous pourrons évaluer ensemble les tendances réductrices des traducteurs. NB : deux autres textes de Ji Yun sont dorénavant disponibles sur Claroline [SINR3-text-2-JiYun2.pdf]. (P.K.)